Michel Goulet

Artiste sculpteur né au Québec, Michel Goulet vit et travaille à Montréal. Il a enseigné la sculpture à l'Université d'Ottawa de 1976 à 1986 et à l'Université du Québec à Montréal de l987 à 2004. Il est considéré par plusieurs comme l'une des figures marquantes de sa génération en sculpture. Durant ses trente-cinq  ans de présence ininterrompue sur la scène artistique, ses œuvres ont  fait partie de nombreuses expositions importantes dans des lieux prestigieux au Canada et à l’étranger et on les retrouve dans  de grandes collections publiques et privées. Il a présenté une exposition majeure de ses œuvres au Centre international d'art contemporain (CIAC) en 1997 et, en 2004, le Musée d'art Contemporain de Montréal lui consacrait une exposition individuelle, bilan de trente ans : Part de vie, part de jeu. En 2006, il participait à Arts Le Havre 2006: biennale d'art contemporain et était l'invité d'honneur à la Biennale de sculpture contemporaine 2006, Trois-Rivières.


Reconnu pour sa contribution indéniable à l'art public ici et à l'étranger, il a créé plus de soixante-dix œuvres permanentes depuis quarante ans. Il était en 1990, invité par le Public Art Fund à montrer une œuvre publique sur Doris Freedman Plaza à New York et, la même année, la Ville de Montréal lui commandait une œuvre monumentale, Les Leçons singulières, une œuvre phare de l'art public pour la Place Roy et le belvédère du Parc Lafontaine. Il a aussi réalisé, en collaboration, une œuvre publique majeure pour le Belvédère Abbé Larue à Lyon (France) ; finalisé une œuvre permanente pour le centre-ville de Toronto ; et installé sur les plages de Vancouver, pour l'événement Open Spaces, deux œuvres in-situ. En 2008, il installait devant la Gare du Palais Rêver le nouveau monde à l'occasion du 400ième Anniversaire de la Ville de Québec, une oeuvre réunissant les textes de 40 poètes majeurs. En 2012, il collabore de nouveau avec des poètes de la francophonie rassemblant leurs textes à ceux d’Arthur Rimbaud en vue d’une installation permanente à Charleville-Mézières, ville natale du poète comme il l'a fait deux ans plus tard en investissant une dizaine de lieux de la ville et la province de Namur en Belgique en l'honneur d'Henri MICHAUX.


C’est en mars 2016, à l’occasion du Printemps des Poètes, qu’il crée pour le Centre des monuments nationaux une œuvre pérenne dans le jardin du Palais-Royal. « Les confidents », avec la complicité de François Massut : dix causeuses poétiques lui permettant de revisiter la chaise historique du Palais-Royal, meuble typique du décor des jardins parisiens. Puis, un livre d’images fut édité dans lequel 70 auteurs de toutes provenances inscrivent leurs commentaires autour de ce projet rassembleur.
En l988, il représentait officiellement le Canada à la Biennale de Venise, considéré comme le plus grand événement international en art contemporain et recevait en l990, le Prix Paul-Émile-Borduas, la plus haute distinction accordée à un artiste en arts visuels par le Gouvernement du Québec. Le conseil des Arts du Canada et le ministère des Affaires culturelles du Québec ont récompensé son travail en lui accordant des bourses de réalisations et de déplacements. En 2008, le Conseil des arts du Canada lui remet le Prix du Gouverneur général en reconnaissance d'une carrière exceptionnelle puis a été nommé en 2012 membre de l’Ordre du Canada. En 2009, il a été reçu membre de l’Académie Royale des arts du Canada. En 2010, l’Université de Sherbrooke lui conférait un doctorat honorifique. En 2018 il est fait Officier de l’Ordre national du Québec.


Deux masques de l'Académie québécoise du théâtre (1994 et 1999), le Prix Gascon-Roux (1997 et 2010), le Prix de l'Association québécoise des critiques de théâtre (1993) soulignent la grande qualité de son apport à la scénographie de théâtre. C'est en l993 qu'il crée sa première contribution au théâtre sur une invitation de Denis Marleau du Théâtre UBU. Depuis, il a conçu et réalisé avec lui d'autres scénographies majeures dont celle de Nathan le Sage de Lessing, pour l'ouverture du Festival d'Avignon présenté à la Cour d'honneur du Palais des Papes à Avignon ainsi qu'un opéra Le Château de Barbe bleue pour Le Grand Théâtre de Genève. Il poursuit son activité théâtrale auprès de Denis Marleau en réalisant une scénographie à la Comédie-Française pour le spectacle Agamemnon de Sénèque Le Jeune. Il a aussi collaboré aux travaux des metteurs en scène Lorraine Pintal (Chants libres, Théâtre du Nouveau Monde) et Gilles Maheu (Carbone 14).